Linguère : pour une meilleure vulgarisation du plan Sénégal Emergent, Aly Ngouille Ndiaye initie un forum de développement socio-économique

Linguère : pour une meilleure vulgarisation du plan Sénégal Emergent, Aly Ngouille Ndiaye initie un forum de développement socio-économique

Consolider le Djoloff dans sa place actuelle dans le Plan Sénégal Emergent, tel est le principal objectif du forum sur le développement socio-économique de Linguère. Cette activité, tenue sur le boulevard de la préfecture a drainé du monde. Autorités étatiques, autorités locales, chefs de services et acteurs de développement de toute obédience confondue ont répondu à l’appel du ministre de l’industrie des mines pour réfléchir et échanger avec les populations pour voir concrètement les mesures à prendre pour sortir le Djoloff dans l’impasse.
Pour le maire de Linguère, le choix d’un tel thème n’est pas fortuit. Car pour Aly Ngouille Ndiaye, le PSE constitue désormais la référence stratégique de toutes les politiques économiques, sociales sur un horizon à moyen et long terme. Mieux, pour l’édile de la ville de Linguère le programme d’urgence de Développement Local (PUDC) qui vient d’être lancé par le Président de la République et qui à coup sûr constituera un instrument stratégique de développement pour les collectives locales.
Au menu de ce panel, des experts ont disserté sur le PSE. Babacar Gningue, le Directeur général du bureau de suivi opérationnel du PSE a fait une brève présentation du plan Sénégal Émergent. Lui succédant au podium, Souleymane Jules Diop, porte-parole du gouvernement est largement revenu sur les réalisations gouvernementales dans le département de Linguère, pacte de fidélisation à l’œuvre du président de la République dans le cadre du PSE et Pudc.
Selon le Secrétaire d’Etat chargé du Pudc, l’Etat va mettre sur pied 1650 de pistes rurales, ainsi que 325 villages seront électrifiés, durant l’année prochaine. Ce dernier d’ajouter que « sur les 113 milliards du budget du PUDC, 30% seront consacrés à Linguère et d’ici à la fin de l’année, 50 villages seront électrifiés, non sans oublier le ranch de Dolly d’un financement de 1.8 milliards de francs CFA».
En fin Abdourahmane Ndiaye, porte-parole du gouvernement a sensibilisé les populations sur quelles approches pour consolider les réalisations du plan Sénégal émergent.
Après la présentation des différents exposés, les panélistes sont allés en plénière, une occasion pour eux de discuter et d’échanger sur six axes de réflexion que sont : les secteurs porteurs et axes majeurs d’un programme d’urgence pour une transformation structurelle de l’économie du département, l’accès aux services sociaux de base, quelle stratégie pour promouvoir le capital humain dans le département, l’élevage, facteur émergence dans la zone sylvo-pastorale, l’agriculture, facteur d’émergence et enfin un atelier portant sur la gouvernance, sécurité, désenclavement et développement durable.
Après la restitution des travaux des différents ateliers, un document stratégique et de référence est élaboré pour un suivi afin de d’assurer l’émergence du Djoloff.

Ndéye Mingué SECK/Djoloffactu.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :