MAGAL DE KAZU RAJAB AUJOURD’HUI : Touba commémore la naissance de Serigne Fallou Mbacké

MAGAL DE KAZU RAJAB AUJOURD’HUI : Touba commémore la naissance de Serigne Fallou Mbacké

Depuis ces derniers jours, les talibés convergent à Touba pour les besoins de la célébration de la venue au monde du deuxième Khalife de Khadim Rassoul, le charismatique El hadji Mouhamadou Fallilou Mbacké dit «Gallass». L’événement, prévu aujourd’hui et demain, est partie pour battre encore, cette année, un record d’affluence des disciples.
C’est une nuit chantée par Khadim Rassoul, ainsi que beaucoup de poètes de l’Islam pour sa solennité et les bienfaits qu’elle recèle. Le « Kazu Rajab » est une des meilleures nuits où les prières faites sont exaucées. C’est au cours de cette fameuse nuit que le prophète Mohammed est revenu de son « Mih’radj » ou voyage nocturne avec les cinq prières quotidiennes, un des piliers de la religion musulmane. Cette nuit a aussi vu la venue au monde de Serigne Mouhamadou Fallilou Mbacké Ibn Cheikh Ahmadou Bamba à Darou Salam. A 24 heures de la célébration de l’événement, on note déjà des embouteillages sur l’axe principal menant à la grande mosquée de Touba. Les commerçants s’installent et une file ininterrompue de fidèles devant le mausolée de Serigne Fallou où repose ses deux premiers khalifes que sont Serigne Modou Bousso Dieng et El hadji Mouhamadou Lamine Bara Fallilou. Plusieurs personnalités de familles religieuses et de formations politiques défilent devant le khalife de la famille de Serigne Fallou. Serigne Abo Mbacké reçoit des fidèles à longueur de journée dans la concession de son père en face de la grande mosquée.
Les « dahiras » viennent également renouveler leur allégeance et apporter leur contribution « adiyas » pour la réussite de ce grand rendez-vous de commémoration. A ce lot de disciples venus de toutes les régions du pays, s’ajoutent les « dahiras » du pays et de l’extérieur venus tous en quête de prières et de bénédictions pour la satisfaction de leurs besoins à travers les vœux qu’ils formulent.
Serigne Mouhamadou Fallilou Mbacké a fondé plusieurs localités à Touba et environs, notamment Khayra, Ndindy et Alieu, entre autres. Dans chacune de ces localités résident ses enfants et ses petits enfants en parfaite harmonie avec les disciples. Toute la descendance de Serigne Fallou préparent l’événement, à Khaïra, à Ndamatou, les devantures des concessions respectives, sont animées avec les disciples qui mettent en place des pavillons et des bœufs attachés annonçant l’ampleur des « berndés » (banquets).
Jeudi, conformément au programme, les petits-fils ont tenu leur conférence religieuse, agrémentée d’une séance de dédicace d’un ouvrage de Serigne Fallou Ndiaye Cheikh Ndindy. Du côté du comité d’organisation, tout est en place pour la cérémonie officielle au lendemain du Magal. Le grand pavillon dressé en face de la grande mosquée a vu les homonymes de Serigne Fallou renouveler leur engagement pour la lecture du saint Coran et des « khassaïdes ». Dans le même sillage, beaucoup de « dahiras » terminent la lecture de leur exemplaire du Coran et des panégyriques pour honorer la mémoire de Serigne Fallou. Serigne Ahmadou Badawi Mbacké, chargé de la communication, a déjà organisé des rencontres avec d’éminents érudits comme Serigne Saliou Khelcom, Serigne Sidy Mokhtar Kâ, qui ont exposé sur la vie et l’œuvre de Serigne Fallou.

Le soleil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :