Linguère :Le conseil départemental vote son budget de 2015 à 351748 000F ,le secteur de l’élevage mal pris en compte selon le député Adama Sow

Linguère :Le conseil départemental vote son budget de 2015 à 351748 000F ,le secteur de l’élevage mal pris en compte selon le député Adama Sow

Le conseil départemental de Linguère a tenu ce samedi une session budgétaire pour l’année 2014-2015.A l’occasion 52 conseillers départementaux sur 60 que compte l’équipe départementale ont pris part à la rencontre et ont voté à l’unanimité le budget qui s’élève à 351 748000F. Le président du conseil départemental de Linguère Maître Amadou Ka face à la presse à l’issue du conseil se dit très satisfait du déroulement des opérations car le budget a été voté à l’unissons avant de saluer l’apport du préfet de Linguère Bamba Koné qui a bien assisté et conseillé les membres de l’équipe du conseil départemental de Linguère et cela depuis son affectation dans la localité, a ajouté maitre Ka.

Parlant des priorités, le président du conseil départemental de Linguère dira que leur mission, c’est de développer le département de Linguère d’où des secteurs comme l’éducation et la formation, le volet santé en un mot l’équipe qu’il conduit a une vision de compétence générale dans la promotion du développement économique, sociale et environnementale dans le Djoloff a martelé Monsieur Ka.

Quant au Préfet Bamba Koné, ce dernier soutient être également très satisfait du vote du budget du conseil départemental de Linguère. En effet, selon lui les débats se sont déroulés dans la paix, dans la cordialité, dans un respect réciproque et il n’y avait pas un seul instant un clivage politique durant tout le processus du vote. Il a fini par inviter les conseillers à continuer dans cette tendance gage d’un développement durable dans le milieu.

Toutefois le clou de ce vote du budget du conseil départemental de Linguère pour l’année 2015 selon le député Adama Sow aura été le manque de considération de l’équipe du conseil départemental de Linguère qui a compté appuyer seulement la bagatelle de 01 million 500000F au secteur de l’élevage qu’il qualifie pourtant d’un des volets phare pour développer le Djoloff et que plus de 70% des populations s’activent dans ce domaine d’après l’honorable député apériste Adama Sow par ailleurs membre du conseil départemental de Linguère . Il poursuit en disant que cela nécessite des considérations beaucoup plus importantes, d’autan plus que cette année prévient Adama Sow qu’en ce moment il devient extrêmement difficile dans le milieu où il n’existe nulle part d’herbes pour le bétail, le tapis herbacé est fini et que le secteur de l’élevage va traverser des difficultés énormes d’ici au démarrage du prochain hivernage. Depuis plus de vingt ans passés, on n’a jamais rencontré une situation pareille avec l’absence d’aliments pour le bétail ; cependant si le conseil départemental prévoit un montant jugé dérisoire d’après Adama Sow l’inquiétude déjà plane sur la conscience des éleveurs qui n’ont rien pour satisfaire leur troupeau.

Avec Djoloffactu.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :